Prendre la Sainte Cène

Jésus a bu à votre place, la coupe de votre vie remplie de vos péchés. Maintenant, Il vous invite à boire sa coupe : la coupe de la nouvelle alliance.
Quelle grâce ! Peu de temps avant sa lutte à Gethsémané, Jésus institua la Sainte Cène, donnant ainsi un nouveau sens à la fête de Pâque.
Il prit la coupe et dit : « Buvez-en tous : c’est mon sang, le sang de l’alliance, qui est répandu en faveur d’une multitude, pour le pardon des péchés. » 22

En fait, lors de cette soirée, Jésus but non pas une, mais quatre coupes avec ses disciples. En effet, les Juifs buvaient quatre coupes pour célèbrer que Dieu les avaient délivrés de l’esclavage d’Égypte. Le chiffre quatre symbolise les différentes manières par lesquelles Dieu s’est révélé au peuple juif.23

Les quatres coupes sont connues comme:
Kos Kadesj : la coupe de sanctification (« je vous affranchirai »).
Kos HaMakot : la coupe des plaies (« je vous délivrerai »).
Kos HaGe’oelah : la coupe du salut (« je vous rachèterai »).
Kos Hallel : la coupe des louanges (« je vous prendrai pour que vous soyez mon peuple »).

En prenant part à la Sainte Cène, vous vous remémorez que Jésus a bu la coupe de votre vie et que, grâce à cela, vous pouvez maintenant boire sa coupe. En Christ, Dieu vous a affranchi (sanctifié), délivré, sauvé et pris (accepté) comme son enfant bien- aimé. En prenant part à la Sainte Cène, vous vous remémorez que Jésus a bu la coupe de votre vie et que grâce à cela, vous pouvez maintenant boire sa coupe. En Christ, Dieu vous a sanctifié, délivré, sauvé et accepté comme son enfant bien-aimé. 24 Par le miracle de la croix, Dieu a conclu une nouvelle alliance avec vous, qui vous permet de recevoir pardon, salut, purification, guérison, délivrance et réconciliation et de commencer une nouvelle vie en Christ.

Page précédente Page suivante
Voir toutes les illustrations

adminAvondmaal vieren