Ils ont arraché les poils de la barbe de Jésus

Anne envoie Jésus, encore ligoté, au souverain sacrificateur Caïphe afin qu’Il soit jugé par le Grand-Conseil juif. Aucun motif d’accusation n’a encore été officiellement formulé. Quelques personnes sont donc réunies à la hâte pour L’accuser. Mais leurs témoignages sont faux et ils ne concordent pas.

Pendant son interrogatoire et sa confrontation aux accusations de faux témoins, Jésus est battu par deux fois jusqu’au sang. Lors de ces mauvais traitements, Jésus n’est pas seulement soumis aux moqueries, aux crachats et aux coups, mais on Lui arrache aussi les poils de la barbe, comme Ésaïe l’avait prophétisé : « J’offre mon dos à ceux qui me battent, je tends les joues à ceux qui m’arrachent la barbe. Je ne cache pas mon visage aux crachats, aux insultes. » 34 Et pour la troisième fois, le sang de Jésus se répand sur le sol.

Ceci nous amène au troisième miracle de la croix : le sang de Jésus ne purifie pas seulement votre cœur de vos péchés, il ne vous délivre pas seulement de la voix accusatrice du diable, il purifie aussi votre conscience qui vous accuse de l’intérieur : « Son sang purifiera notre conscience, afin que nous ne menions plus une vie conduisant à la mort, mais que nous puissions servir le Dieu vivant. »35

Entre temps, Caïphe presse Jésus de dire la vérité : « Dis-nous si tu es le Messie, le Fils de Dieu. » Jésus répond : « C’est toi qui le dis. Et bientôt, vous verrez le Fils de l’homme siégeant à la droite de Dieu. » Caïphe explose alors de colère. Il déchire ses vêtements et hurle : « Il a blasphémé ! Qu’allons-nous faire de Lui ? » Et les membres du Grand-Conseil s’écrient : « Qu’Il soit mis à mort ! »36

Page précédente Page suivante
Voir toutes les illustrations

adminwonder 3