Pourquoi les jambes de Jésus ne furent-elles pas brisées?

Nous lisons dans la Bible des centaines de prophéties concernant la naissance, la vie et la mort de Jésus. Chacune d’elle s’est réalisée. Ainsi, chacun des événements qui se produisit au cours des dix-huit dernières heures de la vie de Jésus a été prédit. La prophétie la plus importante concernant la mort de Jésus se trouve au Psaume 34:21 : « Il garde tous ses os, aucun d’eux ne sera brisé. »

Après la flagellation, la peau du dos de Jésus est en lambeaux, à tel point que l’on peut voir ses muscles et ses tendons. La Bible nous rapporte que : « La plupart, en le voyant, ont été horrifiés, tant son visage était défiguré, tant son aspect n’avait plus rien d’humain. » 70 Jésus est accroché sur la croix, tel un vulgaire morceau de viande crue. Sa propre mère ne Le reconnaît même plus. Quelle importance qu’on Lui brise les jambes ou pas ?

À la fin de la journée, les chefs juifs demandent à Pilate de mettre fin à la crucifixion en brisant les jambes des condamnés juste au-dessous du genou avec une barre de fer. La mort suivait généralement dans le quart d’heure, le condamné ne pouvant plus se tenir sur ses pieds pour soulager ses bras. Dans l’incapacité de respirer suffisamment, il décédait par asphyxie. Ainsi, les soldats brisent-ils les jambes des deux brigands qui meurent rapidement. Mais lorsqu’ils arrivent près de Jésus, ils constatent qu’Il est déjà mort. Les derniers mots de Jésus ont été : « Père, je remets mon esprit entre tes mains. » 71 Jusqu’au bout, Il a été pleinement maître de la situation.

Si les soldats avaient brisé les jambes de Jésus, sa mort aurait été la conséquence d’un acte humain. La prophétie du Psaume 34 nous montre que c’est Dieu qui a pris la vie de Jésus. Personne n’a tué Jésus. C’est Lui qui a donné volontairement sa vie par amour pour nous.

Page précédente Page suivante
Voir toutes les illustrations

adminWaarom Jezus’ benen niet gebroken werden